Pendant les différents congrès médicaux ou nous avons participé et à travers mes échanges avec les professionnels de la santé, j’ai commencé à comprendre pourquoi les impédancemètres étaient vu comme des outils superflus, coûteux et non appropriés au secteur médical. Les principaux problèmes étaient le manque de précision, fiabilité et reproductibilité des mesures.

Pour vous en dire un peu plus sur moi, j’ai étudié la finance et l’économie et travaillé dans le milieu de la crypto-monnaie avant d’être recruté par une compagnie coréenne nommée InBody. InBody est spécialisée dans l’impédancemétrie depuis 1996. J’ai été attiré par la longue liste de références utilisant les technologies InBody, incluant les plus grands hôpitaux du monde, la majorité des clubs de la ligue des champions et les plus grandes entreprises comme la NASA ou l’armée de l’air américaine.

Je me suis intéressé de près aux raisons pour lesquelles nos partenaires ont décidé de s’associer à InBody plutôt qu’à d’autres fournisseurs d’impédancemètres (et pourtant, il y en a beaucoup, certains proposent même des impédancemètres à partir de 500€).

Impédancemètres InBody vs. impédancemètres traditionnels

À travers mes recherches et les formations que j’ai reçues, j’ai découvert que InBody avait développé un système fiable, précis, reproductible grâce à trois technologies de pointe qui permettent l’exclusion d’ajustements statistiques comme l’âge ou le sexe de l’utilisateur.

La base pour ces technologies a été fondée par notre fondateur le Dr. Kichul Cha qui a étudié la bio-ingénierie à l’université américaine de Harvard. Il a découvert que les impédancemètres traditionnels sont inadéquats pour le domaine médical car ils perçoivent le corps humain comme un seul cylindre au lieu de cinq. Analyser les cinq segments du corps indépendamment est plus logique car on parle toujours des cinq membres du corps humain et non pas d’un seul membre.

Après de longues années de développement et d’énormes investissements, le premier impédancemètre InBody est né. Depuis ce jour, InBody innove en poussant les limites de l’ impédancemétrie et investit énormément dans la recherche et le développement pour rester avant-gardiste dans le domaine. Nos découvertes dans le milieu sont d’ailleurs protégées par plus de 80 brevets à travers le monde.

bio impédance

Mon premier article dans le blog d’InBody vise à présenter nos trois technologies de base, dans un langage simple et accessible à tous. Dans des prochains blogs, je me focaliserai sur l’importance de chacune de nos technologies de base et soulignerai leur fiabilité, précision et reproductibilité à travers des recherches scientifiques. Je tiens à souligner que InBody est mentionné dans plus de 2000 recherches scientifiques à travers les sept continents du monde.

3 technologies InBody pour des mesures fiables, précises et reproductibles

Technologie InBody 1 : Fiabilité des mesures

Dissociation des 5 segments du corps grâce à une mesure segmentaire directe

Comprendre la physiologie du corps humain est une étape clé pour obtenir des valeurs d’impédance fiables et précises. InBody divise le corps en 5 segments : membre supérieur droit, membre supérieur gauche, tronc, membre inférieur droit, membre inférieur gauche.
Le tronc demeure la partie la plus importante à mesurer avec précision car elle représente environ 50% de la masse corporelle totale mais seulement ≈ 5% de la résistance corporelle mesurée en Ohm. Une erreur de mesure de 1 ohm dans le tronc pour une personne de 51 kilos, avec un tronc de 30 kilos, représente une marge d’erreur de (1/530) *30. Une erreur de mesure de 1 ohm pour le membre supérieur droit représente une erreur de mesure de (1/530)*3 soit 10 fois moins élevée.

Technologie InBody 2 : Précision des mesures

Utilisation de multiples fréquences à large spectre

En utilisant 6 fréquences différentes (1, 5, 50, 250 , 500, 1000 khz), les appareils InBody sont capables de calculer l’eau intracellulaire et extracellulaire avec une haute précision. Les appareils de bio-impédance traditionnels avec une seule fréquence (50khz) ne permettent pas de mesurer l’eau intracellulaire avec précision car ils ne pénètrent pas toutes les membranes cellulaires.

Technologie InBody 3 : Reproductibilité des mesures

Électrodes tactiles à 8 points avec électrode au pouce brevetée

Durant la conception des appareils InBody, nos ingénieurs ont pris en considération l’anatomie du corps humain. Chaque poignée InBody contient deux électrodes de courant palmaire et une électrode de voltage. De même pour les semelles qui contiennent 4 électrodes ce qui fait un total de 8 électrodes.

Cette conception améliore considérablement la facilité d’utilisation pour des tests successifs. De plus, la mesure commence et se termine toujours au même point – les poignets et les chevilles – ce qui garantit une reproductibilité optimale.

Technologie InBody 4 : Le système InBody

Exclusion des ajustements statistiques en termes d’âge et de sexe

De nombreuses données statistiques sont utilisées par les appareils de bio-impédance traditionnels pour combler le manque de précision de ces machines. Grâce aux 3 technologies mentionnées ci-dessus, les appareils InBody ne basent leurs mesures que sur l’impédance du patient et n’inclus pas de facteur comme l’âge, le sexe ou l’ethnicité de l’utilisateur.
C’est à dire que si vous montez sur un appareil InBody pour le domaine médical vous pouvez insérer un âge différent du votre et le sexe opposé et vous obtiendrez toujours les mêmes mesures brutes.

 

Merci d’avoir pris le temps de lire mon premier blog, n’hésitez pas à laisser vos commentaires ou à me contacter pour davantage d’informations. A bientôt pour une nouvelle édition.

By continuing to use the site, you agree to the use of cookies. more information

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close