Optimisez la prise en charge de vos patients obèses

 

L’activité physique adapté avant ou après une chirurgie bariatrique est essentielle, permettant de maintenir une bonne masse musculaire, d’optimiser la perte de poids et d’éviter les effets dit “de yoyo” à long terme.

Pourtant 53% des patients bariatriques ne suivent pas les programmes APA proposés*. En cause, une mauvaise compréhension des enjeux pre et post-opératoires et la difficulté pour les patients de se sentir acteurs de leur parcours de soin.

*Enquête de la Cnamts, Obésité 2007

 

Un bilan complet de la masse grasse et masse musculaire segmentaire

Découvrez la feuille de résultats

Des régimes alimentaires et les programmes d’activité physique personalisés

Les méthodes traditionelles utilisant le poids ou l’IMC comme référence ne permettent pas de comprendre la composition physiologique du patient, limitant la personnalisation des traitements.

Une bonne compréhension de la répartition de la masse grasse et le la masse maigre vous permet de créer des plans de traitement ciblés pour chaque patient.

Des patients impliqués et acteurs de leurs progrès.

Prenez l’occasion du bilan initial pour éduquer vos patients au concept de graisse viscérale et les sensibiliser à l’importance du maintien d’un bonne masse musculaire.

Un suivi régulier de leur progrès via l’historique de composition corporelle permettra à vos patient de se sentir impliqués dans leur programmes. C’est connu, des résultats tangibles et visibles motivent !

InBody est validé par la recherche

Cette étude proposait trois types de surveillance : une analyse de composition corporelle par mois (i.e. avec un InBody 770), des appels téléphoniques réguliers et une évaluation autonome du poids et du tour de taille chaque semaine… L’importance d’une telle surveillance sur l’éfficacité des strategies perte et de maintien du poids a été largement étudiée et apparaît comme un facteur important dans le succès de ce programme.

Contact us